5 conseils pour devenir minimaliste

5 conseils pour devenir minimaliste - WithEmilieBlog

Le minimalisme est un mode de vie qui commence à bien se développer. Et pour cause, de nombreuses personnes ne se reconnaissent plus dans la société de consommation actuelle. J’en fais partie depuis plusieurs années. J’ai cherché, et je cherche toujours, des moyens de simplifier mon mode de vie et mon environnement. Je pense également qu’un certain retour à l’essentiel est nécessaire. J’avais donc envie de vous partager mes 5 conseils facilement accessibles pour devenir (un peu plus) minimaliste au quotidien

1. PRENDRE CONSCIENCE DE SA CONSOMMATION CONTRAIRE AU MINIMALISME

Selon moi, pour pouvoir changer ses habitudes et s’engager dans le minimalisme, il faut faire une petite rétrospection. Vous pouvez faire une liste ou simplement énumérer à voix hautes les raisons pour lesquelles vous souhaitez devenir minimaliste mais aussi les différentes choses que vous souhaitez changer. Par exemple : 

  • Réduire ses achats de fast-fashion et opter pour des pièces plus originales et de manière exceptionnelle
  • Développer un environnement de vie plus zen, moins encombré
  • Revenir à l’essentiel, se réapproprier son environnement
  • etc.

Pour la suite, pensez à réfléchir à vos prochains achats notamment en achetant pour l’utilité d’un produit ou si vous avez déjà une idée de son utilisation. Evitez d’acheter “parce que c’est joli” sans savoir où vous allez le mettre. Je ne dis pas qu’il ne fait pas se faire plaisir, mais je pense qu’il faut être moins spontané et plus réfléchi dans ses achats.

2. S’INTÉRESSER AUX PRODUITS SIMPLES

Pour moi, l’un des piliers du minimalisme est la simplicité dans notre consommation et utilisation de produits du quotidien. On essaie de rester au plus simple en jouant sur les combinaisons de produits de base pour donner un résultat efficace. Je parle à la fois de :

  • recherche de matériaux de vêtements simples (coton, lin, etc.),
  • l’utilisation de produits bruts pour la cuisine ou les produits de beauté : huile de coco, beurre de karité, savon de Marseille, huile d’olive, etc.

3. FAIRE LE TRI DANS SON ENVIRONNEMENT : LA BASE DU MINIMALISME

Je suis obligée de vous parler de la méthode de Marie Kondo pour ce point-ci. Sa méthode consiste à ce que vous sortiez tout ce que vous avez par catégories : vêtements, livres, produits de beauté, etc. Puis en faisant une pile de chaque sur le sol. Ainsi, on se rend plus facilement compte de la quantité des choses que l’on a et qui encombrent notre intérieur. J’ai fait une liste de 70 choses à jeter (ou à donner !) si vous souhaitez une liste pour vous motiver à commencer. 

Le plus important est aussi de maintenir ces bonnes habitudes. Notamment en n’accumulant plus autant de choses les semaines et mois qui suivent. Sinon il ne vous reste plus qu’à recommencer. Pensez à jeter les choses inutiles dès que vous les recevez et que vous n’en avez plus l’utilité.

4. LIER MINIMALISME ET ÉCOLOGIE

Je ne peux vous parler de minimalisme sans vous parler d’écologie ou de zéro-déchet. J’ai entrepris une seule et même démarche il y a plus de 2 ans en souhaitant réduire un maximum mes déchets. Et par la même occasion, en me séparant de ce qui n’est pas nécessaire dans mon quotidien. Notamment en terminant mes produits de beauté et en les remplaçant par des produits simples ou faits maison. En utilisant des produits plus simples, non transformés et en souhaitant changer ses habitudes, je trouve que le minimalisme et l’écologie se rejoignent vraiment bien. 

Le minimalisme étant aussi synonyme d’environnement de vie peu encombré, de grand tri, faire le rapprochement avec l’écologie et le zéro-déchet me semble important. En effet, même s’il est important de faire du tri pour désencombrer son chez soi. Puis il est également important de ne pas jeter simplement tout à la poubelle. Pensez à donner à vos objets une seconde vie : notamment en donnant à des associations, en faisant des marchés aux puces, en vendant sur internet ou en donnant à ses proches. Tout ce qui encombre votre intérieur pourra trouver sa place ailleurs !

5. LE MINIMALISME C’EST AUSSI FAIRE SOI-MÊME

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, pour moi le minimalisme c’est de revenir au mode de vie plus simple. En suivant cette idée, il me semble important de faire davantage de choses soi-même.
Je pense notamment à la fabrication de produit ménagers, d’hygiène et de beauté. Depuis de nombreuses années maintenant, je fabrique mes propres savons, shampoings solides, produits de nettoyage, lessive, etc. 

Pour moi c’est le meilleur moyen de reprendre la main sur sa vie, sur son environnement et sur sa consommation. En faisant mes propres produits je choisi ce que je mets dedans et de quelle origine sont ces ingrédients de base. Cela fait aussi suite aux point précédents puisque beaucoup de produits que je fabrique utilisent les mêmes ingrédients de base : savon de Marseille, poudres végétales, ou encore huiles végétales, etc.
Fabriquer ses propres produits c’est aussi ralentir le rythme, prendre le temps de faire les choses soi-même, de retrouver un sens du “fait maison”. Et surtout, c’est très satisfaisant d’utiliser ses produits au quotidien. 

J’ai partagé de nombreuses recettes sur le blog (Retrouvez-les dans la catégorie “Vie Ecolo” du blog) : 

Que mets-tu en place pour devenir plus minimaliste ?

Xoxo

N’hésite pas à enregistrer cet article sur Pinterest à l’aide de l’une des deux épingles. Il te suffit de cliquer sur le petit logo Pinterest en haut à gauche de l’image lorsque tu la survoles !

close
Découvre le guide complet Débuter le Zéro-déchet - WithEmilieBlog

Abonne-toi à la Newsletter pour ne rater aucun article et accéder à du contenu exclusif tous les mois !

Vous aimerez peut-être ces articles :

8 commentaires

  1. Bonjour, merci pour ce bel article
    J’ai du mal à ne pas acheter notamment des vêtements mais le confinement m’aide à me sevrer ..
    Je fais mon masque cheveux (1 banane écrasée avec un œuf) et mon gommage corps (Marc de café et huile de noisette) maison ainsi que bracelets et bouches d’oreilles j’espère faire mieux au fur et à mesure
    Take care

    1. Merci de ton commentaire ! C’est une bonne nouvelle si le confinement t’aide avec ta consommation, finement on se rend compte que l’on a pas besoin de beaucoup de vêtements !

  2. Merci pour cet article. Pour moi le déclencheur de “mon minimalisme” ça a été le chômage aha. Moins d’argent moins de dépense inutile. On comprend mieux la valeur des choses et depuis cette période j’ai changé ma façon de consommer qui est devenue plus saine 🙂

    1. Oui chacun a ses propres déclencheurs ! J’ai aussi commencé à limiter les achats et autres pendant mes années étudiantes (petit budget oblige !) finalement c’est important de voir que ce genre de périodes pas facile ont un impact positif sur le reste de notre vie

  3. En ce moment, notre appartement est ultra minimalist : on a une cuisine et un lit. Mais j’ai envie d’aller vers un mode de vie plus responsable, c’est en grande partie pour ça qu’on n’a pas encore de meubles. L’achat Made in France/Europe coûte beaucoup plus cher et demande plus de réflexion (pas d’achat impulsif possible, ceci dit, j’en ai jamais eu beaucoup). On a un petit appartement aussi, et pour éviter d’avoir envie de déménager dans 1 an, j’ai décidé de penser chaque pièce qui entrera dans cet appartement pour réussir à m’y sentir bien, ne pas m’y sentir étouffer et m’y projeter sur une plus longue durée. On a pas mal réduit notre consommation de produits, mon chéri a du mal à passer le cap d’investir dans des matériaux nobles (et plus chers donc) comme le lin, ou le Made in France alors je me bat un peu pour chaque achat mais ça viendra j’espère. Niveau tri, difficile de faire mieux. Avant notre dernier déménagement, j’ai absolument tout vendu ce que je jugeait inutile ou ce dont je ne me servait pas : meubles, cosmétiques, vêtements, etc. Tout rentrait dans 5 cartons et deux valises à nous deux. J’ai d’ailleurs utilisé la méthode de Marie Kondo sans même la connaître réellement. Désormais, si ce n’est pas Made in France ou Europe, j’achète tout de seconde main. Idem pour les meubles. Forcément, ça incite à se tourner aussi beaucoup plus vers un mode de vie écologique. C’est assez plaisant.

  4. J’aime tellement lire ce genre d’articles 🙂
    J’ai voulu changement mes habitudes de consommation pour plusieurs raisons :
    – Faire un peu plus attention pour l’environnement
    – Consommer au max des fruits et légumes de saison
    – Epurer et trier mon appartement
    – Passer au naturel
    – Profiter des choses simple
    – Et au final faire des économies qui servent à de meilleurs dépenses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *