Se démaquiller zéro-déchet | Ma routine en 3 étapes

Nos routines beauté sont une grande source de déchets, que ce soit à cause de tous les produits et de leur emballage que l’on jette, mais aussi les cotons démaquillants jetés la plupart du temps alors qu’ils ont à peine été utilisés pour corriger un petit trait d’eyeliner. Bref, j’ai adopté plusieurs petites habitudes pour réduire considérablement mes déchets dans ma salle de bains et dans cet article je vous parle de 3 grandes étapes/habitudes à prendre pour un démaquillage le plus zéro-déchet que possible.

L’HUILE VÉGÉTALE

Je ne porte pas tous les jours du maquillage waterproof mais je me démaquille quand même au quotidien avec une huile végétale. Je trouve que dans tous les cas, l’huile dissout complètement eyeliner, mascara et autre fards, bronzer, fond de teint, etc.
C’est une sensation tellement agréable qui permet également d’hydrater la peau tout en “décrochant” les impuretés et le maquillage de notre peau.

L’alternative la moins cher mais efficace est l’huile de coco. Mais malheureusement cette dernière est comédogène (elle bouche les pores) si elle n’est pas bien nettoyée et rincée. Personnellement je l’utilise depuis un bon bout de temps et je n’ai jamais eu de soucis. 
D’autres huiles sont aussi très bonnes pour le visage et non comédogènes : Jojoba, Avocat, Argan, ou encore tournesol.

Pour se démaquiller à l’huile, rien de plus simple : 

  • Dans vos mains, prendre une quantité moyenne d’huile (environ 2 cuillères à café environ)
  • Appliquer sur peau sèche et masser doucement en faisant des mouvements circulaires au niveau des joues, du front, du menton, etc. 
  • Pour les yeux, fermer les paupières et appliquer un peu d’huile au niveau des cils, du ras de cil et de la paupière et masser légèrement en faisant des mouvements de va-et-vient perpendiculaires à votre nez. Cela va permettre de dissoudre plus facilement le mascara. 
  • Penser également à appliquer un peu d’huile au ras des cils inférieurs. 
  • Ensuite rincer à l’eau claire et nettoyer la peau avec un nettoyant ou un savon.

Vous pouvez trouver des huiles végétales sans emballages dans les magasins de vrac (pour vraiment pas cher) ou bien en magasins bio ou en ligne dans des bocaux en verres (recyclables ou réutilisables chez soi) et dans des formats maxi pour plus d’économies et moins d’emballages. Dans tous les cas, les déchets plastiques sont évités et seule de l’huile est en contact avec votre peau, c’est 100% naturel !

LE SAVON SOLIDE ARTISANAL

Depuis plus d’un an et demi, je fabrique mon propre savon solide et j’ai une recette spécifique un peu plus nettoyante pour mon visage. Après m’être démaquillée à l’huile, je vais nettoyer ma peau et faire disparaître le film gras laissé par l’huile, en faisant mousser légèrement le savon et en effectuant des mouvements circulaires sur tout mon visage y compris les yeux (pensez à bien fermer vos paupière sinon ça va piquer ! AÏE !)

En utilisant un savon solide artisanal, avec peu ou pas d’emballages, on réduit considérablement ses déchets notamment parce que les produits démaquillants ou nettoyants sont vendus dans des flacons avec une contenance assez limitée et se terminent donc plus vite. En faisant moi-même mon savon solide, je fais à la fois des économies et en plus, je ne crée presque pas de déchets.
Un savon solide va durer 2 à 3 fois plus qu’un produits d’hygiène en bouteille plastique, c’est à la fois économique, écologique et bon pour sa peau puisque l’on dit au-revoir à toutes les substances chimiques nocives comme le paraben, le dioxyde de titane et beaucoup d’autres !

LES DISQUES DÉMAQUILLANTS LAVABLES

Si vous utilisez encore de l’eau micellaire (en vrac ou non), si vous fabriquez ou non votre hydrolat ou tout simplement si vous aimez appliquer un produit à l’aide d’un coton, l’alternative la plus simple pour passer à une routine démaquillage un peu plus écolo est de remplacer les cotons démaquillants jetables par des disques réutilisables. On en trouve de toutes les sortes et de toutes les formes : en bambou, en coton bio, ronds, carrés, épais, très fins, etc. 

J’ai trouvé mes disques démaquillants en bambou sur Amazon et j’ai également déjà testé ceux de la marque Alsacienne Fun’Ethic qui sont carrés et très fins, ce qui peut plaire également. Personnellement j’aime avoir un disque un peu épais pour appliquer de l’hydrolat ou de l’eau micellaire sur mon visage.
Je vous parle en détail de mon utilisation des disques démaquillants lavables dans un article dédié sur le blog.

Souhaites-tu réduire tes déchets dans ta routine beauté ?
Que penses-tu de ma routine démaquillage zéro-déchet ? 

Xoxo

Vous aimerez peut-être ces articles :

2 commentaires

  1. Coucou,
    J’utilise aussi beaucoup l’huile de coco pour remplacer le beurre pour les moules à gâteau ou encore pour mes cheveux.
    Je ne savais pas qu’on pouvait aussi l’utiliser en démaquillant, merci.
    Des bisous

Répondre à JolieMake-Up Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *